Le Climate Finance Day se penche sur la relance de l'économie réelle de l'Europe. 
 
Le Climate Finance Day, organisé par Finance for Tomorrow, revient pour sa 6ème édition le 29 octobre prochain. L'enjeu de se rassemblement est de mobiliser annuellement l’industrie financière mondiale pour prendre de nouveaux engagements et lutter contre le changement climatique. 

 Lire la suite
Semaine Européenne du Développement Durable : Tous mobilisés !
 
Natixis participe à la Semaine Européenne du Développement Durable (SEDD) du 18 septembre au 8 octobre 2020 et incite, à cette occasion, ses collaborateurs à partager des actions concrètes et utiles.
 Lire la suite
Finance durable : l'heure de la seconde chance ?  
 
Les Éditions de l’observatoire présentent une collection d’ouvrages numériques qui anticipent les grands thèmes du monde d’après le coronavirus. Philippe Zaouati, Directeur général de Mirova et figure de proue de la finance verte en France et en Europe, signe l’un de ces ouvrages, intitulé : Finance durable : l’heure de la seconde chance.
 
Approche ESG et Investissement Socialement Responsable (ISR) : Décryptage
La philosophie responsable de Natixis Investment Managers
ISR / ESG : Les solutions possibles
Outils et liens utiles
L'Investissement Socialement Responsable (ISR) est une notion qui désigne les différentes approches qui consistent à intégrer les enjeux Environnementaux, Sociaux et de Gouvernance dans la gestion financière.

Les fonds ISR sont des placements qui visent à concilier performance économique, impact social et environnemental en finançant les entreprises et les entités publiques qui contribuent au développement durable.

En influençant la gouvernance et le comportement des acteurs, l’ISR favorise une économie responsable.
Une gestion ISR, comment ça marche ?

Une gestion ISR met en oeuvre deux types d'approche :  
  • Une approche financière, classique, qui mesure la solidité financière d'une société et sa capacité à créer de la valeur.
  • Une approche extra-financière destinée à évaluer les sociétés sur leur comportement vis-à-vis de l’environnement, sur le respect des valeurs sociales et leur engagement sociétal et leur gouvernance d’entreprise
Cette analyse extra-financière repose sur les critères ESG, avec pour objectifs :
  • De chercher à éviter les risques (ex : réputation, pénalités financières, rupture d'activité).
  • De saisir les opportunités :
    • ​innovation technique ou de modèle économique sur un produit ou service,
    • nouvelles sources de croissance. 

 
 E  Le critère Environnemental tient compte de la gestion des déchets, la réduction des émissions de gaz à effet de serre ou encore la prévention des risques environnementaux.
 S  Le critère Social prend en compte la prévention des accidents, la formation du personnel, le respect du droit des employés, la chaîne de sous-traitance ou encore le dialogue social.
 G  Le critère de Gouvernance vérifie l’indépendance du conseil d’administration, la structure de gestion ou encore la présence d’un comité de vérification des comptes.
Pour mieux comprendre les différentes approches d’investissements responsables, il est essentiel de vérifier le label attribué à chaque fonds par des organismes indépendants. Répondant à des exigences fortes, 4 grands labels sont à retenir en France.
Le label ISR existe depuis 2016 et permet d’indiquer aux épargnants les produits ISR répondant à son cahier des charges. Ce cahier des charges exige non seulement la transparence et la qualité de la gestion ISR mais demande aussi aux fonds de démontrer l’impact concret de leur gestion ISR sur l’environnement ou la société par exemple.
 
Créé par le ministère de la Transition écologique et solidaire, le label Greenfin garantit la qualité verte des fonds d’investissement. Le label Greenfin a la particularité d’exclure les fonds qui investissent dans des entreprises opérant dans le secteur nucléaire et les énergies fossiles.
 
Le label Finansol distingue, depuis 1997, les placements d’épargne solidaire : actionnariat solidaire, livrets ou fonds solidaires proposés par les banques ou mutuelles d’assurance et fonds solidaires d’épargne salariale. Il garantit le financement d’activités à forte utilité sociale et/ou environnementale qui ne pourraient être financées par les circuits plus classiques.
 
Le label durable Febelfin, créé en 2019, est considéré comme l'un des plus stricts d'Europe. Il s’appuie sur une analyse ESG approfondie et une supervision indépendante pour promouvoir les fonds d’investissement ayant des impacts environnementaux et sociaux positifs, à la fois pour les êtres humains, les animaux, la société ou la planète.
 
1 5 1
 
En France, les fonds ISR représentent 151 milliards d'euros d'encours à fin 2018. Ils sont portés à 57% par des investisseurs institutionnels et 43% par des épargnants particuliers.

Source : AFG 2019
 
7 0 4
 
C'est le nombre de fonds de la finance durable, qui prennent en compte les critères ESG. En 2018, ce marché des fonds durables n'en comptait que 488.

 Source : Novethic 2020
 
3 2 1
 
En 2019, ce sont 321 fonds qui ont reçu le label ISR, gérés par 59 sociétés de gestion françaises et étrangères. 

Source : AFG 2019
 
Harald Walkate,
Responsable RSE et ESG Natixis IM
Quelle est la philosophie de Natixis IM en matière d’ISR ?

Natixis Investment Managers est un gestionnaire d'actifs comptant plus de 20 sociétés de gestion exerçant leurs activités de manière plutôt indépendantes pour déterminer les stratégies d'investissement. Néanmoins, en tant que groupe, nous sommes unis dans notre engagement en faveur de l’ESG et de l’investissement responsable.

En pratique, cela signifie que nous reconnaissons les deux engagements clés des Principes pour l'Investissement Responsable (PRI)* qui intègrent les problématiques ESG dans la prise de décision en matière d'investissement, et nous appliquons ces mêmes problématiques dans nos politiques et nos pratiques actionnariales.
 

* Se référer au site www.unpri.org


 
" Il existe de nombreuses possibilités pour lesquelles les investissements ESG peuvent constituer un outil puissant "

 
 
Pourquoi investir dans les investissements responsables ?

Il peut y avoir beaucoup de bonnes raisons d’investir. Bien sûr, de nombreuses personnes souhaitent investir conformément à leurs valeurs, ce qui est relativement facile à mettre en œuvre, par exemple en excluant certaines entreprises ou certains secteurs. D’autres personnes voudront obtenir de meilleurs rendements ou éviter certains risques par le biais de l’ESG, ou utiliser leurs investissements pour influencer le comportement des entreprises ou contribuer à résoudre les grands problèmes de la société, comme le changement climatique par exemple, tels que définis dans les Objectifs de développement durable (ODD) par les Nations Unies.
 
Il existe de nombreuses possibilités pour lesquelles les investissements ESG peuvent constituer un outil puissant et je recommande à chacun de réfléchir précisément à leurs objectifs personnels en matière d’épargne, puis de choisir la stratégie d’investissement qui pourra correspondre.
 
Globalement, l'offre des placements responsables qui répondent à des critères environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG) est large. En fonction des stratégies adoptées par les sociétés de gestion, ces fonds s'inscrivent principalement dans trois formes d'investissements responsables.
Fonds multisectoriels 
(aussi appelé "Best-in-Class")

Fonds généralistes qui sélectionnent, par secteur d'activité, les entreprises ayant les meilleures pratiques sur le plan environnemental, social et de gouvernance d'entreprise.
Impact investing

Investissement dans des entités (private equity majoritairement) qui ont une intention d'impact très élevée sur une problématique sociétale et/ou environnementale spécifique (lutte contre la pauvreté, éducation, santé, commerce équitable, énergies renouvelables, etc.), qui mesure cet impact et le publie.
Fonds thématiques

Fonds thématiques (eau, agriculture durable, éducation, etc.) qui financent des secteurs précis liés aux enjeux environnementaux et sociaux : traitement et recyclage des déchets, insertion sociale, accès à la santé, logement...
 Thématique 
 sociale >
 

Emploi

Santé

Inclusion financière

Education
 Thématique 
 environnementale >
 

Agriculture durable

Immobilier responsable

Eau

Gestion des déchets

Transport durable

Energie
Energies renouvelables
• Solaire
• Eolien
• Géothermie
• Hydraulique
• Etc.
Efficacité énergétique
• Des batiments
• Des processus industriels
• Géothermie
• Des transports
• Etc.
Conscients des enjeux de demain en termes de transition énergétique, de défis technologiques et de problématiques démographiques ou de gouvernance d’entreprises, Natixis Investment Managers accompagne la création de valeur durable en proposant une sélection complète de fonds.

Ces solutions de placement 
permettent d’aller rechercher de la performance sur les marchés financiers tout en s'impliquant en matière de développement durable.
Outre les critères financiers classiques tels que la rentabilité ou le niveau d’endettement des entreprises, le processus d’investissement de ces fonds tient compte des critères ESG (Economiques, Sociaux et de Gouvernance), permettant d’identifier des entreprises rentables et ayant un impact positif en terme de développement durable.

Notre sélection de fonds ISR, permet d'accédez à toutes les classes d’actifs (actions, obligations, monétaire) pour diversifier ses placements tout en investissant responsable !
L’investissement socialement responsable est un placement qui vise à concilier performance économique et impact social et environnemental en finançant les entreprises qui contribuent au développement durable dans tous les secteurs d’activité.

Natixis Investment Managers s’engage à aider ses clients à aligner leurs investissements avec les Principes d’Investissement Responsable des Nations Unies, pour atténuer les risques et maximiser les rendements. En ce domaine, la diversité d’expertises des sociétés de gestion, avec plus de 30 ans d’expérience dans l’investissement durable, peut être un atout en particulier lorsque celle-ci est regroupée chez un partenaire unique comme c’est le cas pour le réseau BPCE.
Une idée préconçue : l'investissement socialement responsable pâtirait d’un retour sur investissement qui serait plus faible que celui obtenu avec une gestion de portefeuille moins restrictive ou sélective. Cela n’est pas exact. L'ISR ne cherche pas à sacrifier le rendement au profit de vertus écologiques ou sociales, mais à aligner les intérêts financiers avec ceux du développement durable. Plusieurs études montrent que l'ISR ne réduit pas la performance financière.

A titre d’exemple, la société de gestion Mirova, affiliée de Natixis Investment Managers et dédiée à 100% à l’ISR, a été récompensée pour la qualité de sa gestion sur l’ensemble de sa gamme avec la Corbeille d'Or Sociétés de Gestion 2019 : preuve que performance et valeur durable peuvent être associées.

Face à des enjeux considérables (démographiques, environnementaux), l’économie doit se transformer, et ce, de façon extrêmement rapide. L’investissement durable regarde plus loin que les marchés, trop court-termistes, pour saisir les tendances profondes et identifier les gagnants de l’économie de demain

Source : Natixis IM et Novethic.
 
Innovation en faveur du climat : le "Green Weighting Factor"

Anticipant une possible évolution de la règlementation, Natixis s’est engagée à mettre en œuvre en 2018 un mécanisme interne visant à favoriser les financements les plus vertueux pour le climat et la transition énergétique vers une économie sobre en carbone, et à l’inverse pénaliser les financements porteurs de risques environnementaux.

Ce mécanisme s’applique progressivement depuis 2019 aux nouveaux financements octroyés par Natixis dans tous les secteurs d'activités.
 
Politiques RSE couvrant les secteurs sensibles 

Natixis s’est engagée à arrêter ses financements et investissements dans les secteurs les plus sensibles, tant en matière d’impact humain qu’environnemental.
En plus des quatre secteurs présentés ci-dessous, des politiques RSE internes sont également appliquées dans d'autres secteurs figurant parmi les plus sensibles tels que le nucléaire, l'huile de palme et l'industrie minière.
Charbon
Natixis a révisé en juin 2019 sa politique charbon en resserrant ses critères d'exclusion. Natixis s'engage désormais à ne pas financer de projets liés au charbon thermique (centrale électrique, mine, mais aussi infrastructure portuaire ou de transport), ainsi que les sociétés dont l'activité dépend à 25% ou plus du charbon thermique. Cet engagement s'applique également à Ostrum AM, Mirova, et à Natixis Assurances.

Pour en savoir plus, consultez la Politique sectorielle Charbon
(document en anglais).
 
Pétrole et Gaz
Sables bitumineux : arrêt des financements de projets de pétrole issu des sables bitumineux et de sociétés exploitant principalement les sables bitumineux ; cet engagement s’applique également à Natixis Assurances.

Zone Arctique : arrêt des financements de projets d’exploration et de production de pétrole en Arctique. 

Pour en savoir plus, consultez la Politique sectorielle Pétrole et Gaz
(document en anglais).
 
Armements controversés
Exclusion des entreprises impliquées dans la production et le commerce de mines antipersonnel, d’armes à sous-munitions, d’armes nucléaires, biologiques et chimiques.  

Pour en savoir plus, consultez la Politique sectorielle Défense
(document an anglais).
 
Tabac
Arrêt des financement accordés à l’industrie du tabac ; cette politique s’applique également à Ostrum Asset Management, Natixis Assurances et Mirova.

Pour en savoir plus, consultez la Politique sectorielle Tabac
(document an anglais).
 

Restez informé de l'actualité épargne financière, économique et des marchés financiers de manière simple et originale.
Les Objectifs de Développement Durable (ODD) des Nations Unies

Ces objectifs définissent les grands enjeux de développement durable pour une croissance harmonieuse de nos économies, partout dans le monde.

L’environnement, l’égalité entre les sexes, l’innovation, le traitement de l’eau… au travers d’entreprises impliquées sur ces sujets, ce sont aussi des thèmes d’investissement qui permettent de donner du sens à son épargne.

Plus d'informations  
 
 
Gestion thématique
La gestion thématique consiste à sélectionner des entreprises en fonction d’un secteur d’activité donné. Elle n’est pas ISR en soit, mais peut l’être en fonction de l’univers d’investissement du fonds choisi, comme l’environnement ou l’Economie Sociale et Solidaire.

(Source : Natixis IM)
Best in Class
Dans le cadre de l'Investissement Socialement Responsable (ISR), l'approche Best-in-class est un type de sélection ESG consistant à privilégier les entreprises les mieux notées d'un point de vue extra-financier au sein de leur secteur d'activité.

L'approche Best-in-class, largement utilisée par les gérants français de fonds ISR, leur permet de ne pas écarter la répartition sectorielle d'un fonds à celle de son indice de référence, à la différence des approches thématique ESG ou exclusions sectorielles.


(Source : Mirova)
Best in Universe
Dans le cadre de l'Investissement Socialement Responsable (ISR), l'approche Best-in-universe est un type de sélection ESG consistant à privilégier les émetteurs les mieux notés d'un point de vue extra-financier tous secteurs d’activité confondu, à la différence de l'approche best-in-class.

(Source : Mirova)
Code de transparence
Code national auquel les fonds peuvent adhérer, ce par quoi ils s’engagent à donner aux épargnants des informations exactes, claires, compréhensibles et actualisées pour leur permettre de mieux comprendre les pratiques ESG mises en place.

(Source : AMF)
Critères ESG
L’analyse extra-financière consiste à mesurer la responsabilité des sociétés vis-à-vis de l’environnement et de leurs parties prenantes. Cette analyse repose sur les critères ESG :
  • Le critère Environnemental tient compte de la gestion des déchets, la réduction des émissions de gaz à effet de serre ou encore la prévention des risques environnementaux.
  • Le critère Social prend en compte la prévention des accidents, la formation du personnel, le respect du droit des employés, la chaîne de sous-traitance ou encore le dialogue social.
  • Le critère de Gouvernance vérifie l'indépendance du conseil d’administration, la structure de gestion ou encore la présence d'un comité de vérification des comptes. 
(Source : Natixis IM)
DĂ©veloppement durable (DD)
Le développement durable (DD) est un concept macroéconomique qui consiste en l’idée que les sociétés humaines doivent vivre et répondre à leurs besoins sans compromettre la capacité des générations futures à répondre à leurs propres besoins. La définition « officielle » du développement durable a été élaborée pour la première fois dans le Rapport Bruntland en 1987. Ce rapport était la synthèse issue de la première commission mondiale sur l’environnement et le développement de l’ONU.

(Source : DNCA Investment)
Empreinte Carbone
On appelle « empreinte carbone » la mesure du volume de dioxyde de carbone (CO2) émis par combustion d’énergies fossiles, par les entreprises ou les êtres vivants.
À titre d’exemple, on estime qu’un ménage français émet en moyenne 16,4 tonnes de dioxyde de carbone (CO2) par an. Le calcul de l’empreinte carbone aide à définir les stratégies et les solutions les mieux adaptées à chaque secteur d’activité et de participer ainsi plus efficacement à la diminution des émissions de gaz à effet de serre.

(Source : DNCA Investment)
Exclusions sectorielles
Il s'agit d'exclure de l'univers d'investissement d'un fonds ISR, des entreprises ayant un comportement néfaste pour l'homme ou l'environnement. Il s'agit généralement d'exclusions éthiques, les secteurs les plus concernés étant l'alcool, le tabac, l'armement, les jeux d'argent et la pornographie.

(Source : Novethic)
Global Compact
Lancé, en janvier 2000, lors du Forum Economique Mondial de Davos par Kofi Annan, le secrétaire général des Nations Unies. Le Global Compact a pour ambition d' "unir la force des marchés à l'autorité des idéaux individuels", afin de responsabiliser les entreprises.

Il vise à faire respecter au monde des affaires 10 principes fondamentaux :
  • soutenir et respecter la protection des droits de l'homme dans la sphère de leur influence,
  • s'assurer que leur propres sociétés ne sont pas complices d'abus de droits de l'homme,
  • la liberté d'association et la reconnaissance du droit aux associations collectives,
  • l'élimination de toutes les formes de travail forcé et obligatoire,
  • l'abolition du travail des enfants,
  • l'élimination de la discrimination dans le travail et les professions,
  • soutenir une approche préventive pour les défis environnementaux,
  • prendre une initiative pour renforcer la responsabilité environnementale,
  • encourager le développement et la diffusion des technologies environnementales,
  • lutter contre la corruption.
Peuvent adhérer les entreprises mais aussi les organisations professionnelles et syndicales.

(Source : Mirova)
Green Bonds ou obligations vertes
Le terme que l'on traduit par "obligation verte", est une émission obligataire que lance une entreprise, une organisation internationale ou une collectivité locale sur les marchés financiers pour financer un projet ou une activité à bénéfice environnemental.

(Source : Mirova)
Impact Investing
Le Global impact investing network (GIIN) définit ce type d'investissement comme « les investissements faits dans les entreprises, les organisations et les fonds avec l'intention de générer des impacts environnementaux et sociaux en même temps qu'un rendement financier ». Il s'agit ici d'une volonté explicite de la part des investisseurs de générer ce type d'impact en finançant par exemple certaines entreprises ou projets innovants, qu'il s'agisse du domaine de l'énergie renouvelable, de la médecine ou encore de démarches inclusives visant à intégrer les personnes en situation de précarité. 

(Source : Novethic)
Investissement Socialement Responsable (ISR)
L’Investissement Socialement Responsable (ISR) est un style de gestion financière qui consiste à intégrer de façon systématique et traçable des critères environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG) à la gestion financière. L’ISR favorise une économie responsable en incitant les sociétés de gestion de portefeuille à prendre en compte des critères extra-financiers lorsqu’elles sélectionnent les entreprises dans lesquelles investir. On parle aussi « d’application des principes du développement durable à l’investissement ».

(Source : DNCA Investment)
Investissement solidaire
L’investissement solidaire est une forme d’épargne solidaire dans laquelle tout ou partie de l’argent placé par l’épargnant est investi dans des projets à forte utilité sociale et/ou environnementale.

(Source : Finansol)
Label ISR
Il permet d’identifier des placements responsables et durables. Créé et soutenu par le ministère des Finances, ce label garantit aux investisseurs que le fonds a développé une méthodologie d’évaluation des acteurs financiers sur la base des critères ESG, et qu’il les intègre dans sa politique d’investissement.

(Source : AMF)
Objectifs du millénaire de l'ONU ou UNSDG goals
Dans leur Déclaration du Millénaire en 2000, les Nations Unies ont défini huit objectifs de développement - les Objectifs du Millénaire pour le Développement - qui doivent être atteints, en principe, d’ici 2015. Ils concernent :
  • la réduction de l’extrême pauvreté et la faim,
  • l’éducation pour tous,
  • la promotion de l’égalité et de l’autonomisation des femmes,
  • la réduction de la mortalité infantile,
  • l’amélioration de la santé maternelle,
  • un environnement humain durable,
  • la mise en place d’un partenariat mondial pour le développement,
  • la lutte contre le VIH-Sida, la paludisme et autres maladies.
(Source : Mirova)
PRI ou "Principes pour l’Investissement Responsable"
Initiative lancée en 2005 par les Nations Unies qui consiste à définir un référentiel international sur l’investissement socialement responsable, proposé à l’ensemble de la communauté financière. Les six principes adoptés portent sur l’intégration des critères environnementaux et sociaux dans l’analyse, les décisions d’investissement et dans les pratiques des actionnaires, sur la transparence et sur la collaboration des différents signataires.

(Source : Mirova)
Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE) 
La Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE) est un concept micro-économique qui désigne la prise en compte par les entreprises, sur base volontaire, des enjeux environnementaux, sociaux et sociétaux dans leurs activités. Les activités des entreprises sont ici entendues au sens large : activités économiques, interactions internes (salariés, dirigeants, actionnaires) et externes (fournisseurs, clients, autres).

(Source : DNCA Investment)


Avertissement et mentions légales
 
Ce contenu ne peut être utilisé dans un but autre que celui pour lequel il a été conçu et ne peut pas être reproduit, diffusé ou communiqué à des tiers en tout ou partie sans l’autorisation préalable et écrite de Natixis Investment Managers International. Les analyses et les opinions mentionnées ci-dessus représentent le point de vue de l’auteur. Aucune information contenue sur ce site ne saurait être interprétée comme possédant une quelconque valeur contractuelle. Il est produit à titre purement indicatif. Il constitue une présentation conçue et réalisée par Natixis Investment Managers International à partir de sources qu’elle estime fiables. Natixis Investment Managers International se réserve la possibilité de modifier les informations présentées dans ce contenu à tout moment et sans préavis.
Natixis Investment Managers International ne saurait être tenue responsable de toute décision prise ou non sur la base d’une information contenue dans ce contenu, ni de l’utilisation qui pourrait en être faite par un tiers. Contenu non contractuel, achevé le 03/05/2020.

Natixis Investment Managers International - 43, avenue Pierre Mendès-France - CS 41432 - 75648 Paris cedex 13 France – Tél. : 01 78 40 80 00. Société anonyme au capital de 51 371 060,28 euros – 329 450 738 RCS Paris - APE 6630Z - TVA : FR 203 294 507 38. Siège social : 43, avenue Pierre Mendès France - 75013 Paris - 
www.im.natixis.com

DNCA Finance - Agréée par l’Autorité des marchés financiers sous le numéro GP 00-030 en date du 18 août 2000 – Immatriculée au RCS de Paris sous le numéro B 432 518 041 - S.A. au capital de 1 508 488,04 €. 19, place Vendôme - 75001 PARIS - Tél : +33 (0)1 58 62 55 00 - Fax : +33 (0)1 58 62 55 18.

Mirova – Société anonyme au capital de 7 461 327,50 euros - RCS Paris- 394 648 216 – Agrément AMF GP 02-014 - 59 avenue Pierre Mendès-France, 75013 Paris.

Ostrum Asset Management - Société de gestion de portefeuille – RCS Paris 329 450 738 – 43 avenue Pierre-Mendès-France, 75013 Paris – Agrément n°GP 90-009 – Société Anonyme au capital de 50 434 604,76 €.

Thematics Asset Management – Société par actions simplifiée au capital de 150 000 euros - 843 939 992 RCS Paris - Agréé par l’Autorité des Marchés Financiers (AMF), sous le numéro GP 19000027. Siège social: 43, avenue Pierre Mendès France 75013 Paris

BPCE – Société anonyme à directoire et conseil de surveillance au capital de 170 384 630 € - RCS Paris n°493 455 042 – Siège social : 50, avenue Pierre Mendès-France – 75201 Paris Cedex 13
© 2020 Natixis Investment Managers International